Proverbes 10:20 : “La langue du juste est un argent de choix”.

Réflexions sur la prise de parole

Cela fait environ 3 semaines que je n’ai pas écrit sur ce blog. Une bonne trachéite et une série d’événements divers m’ont enlevé les ressources pour m’exprimer! Ce silence est paradoxal, car en même temps je n’ai jamais autant réfléchi sur la prise de parole.

Depuis quelques semaines, je développe une offre de formations en ligne. De ce fait, je dois prendre la parole pour enregistrer des vidéos. En parallèle, je me forme et j’écoute beaucoup de webinaires, de livres audio, de tutos Youtube etc. Certains sont techniques, d’autres concernent le mental de l’entrepreneur et le développement personnel. Je me rends compte à quel point la prise de parole des autres m’enrichit, me forme, me façonne, me permet de me positionner.

Je lis actuellement “Prendre la parole pour marquer les esprits” d’Adrien Rivierre. Comme tout, s’exprimer efficacement demande du travail et de l’apprentissage. Quand on regarde des conférences Ted sur le net, on ne réalise pas l’énorme temps passé en amont par la personne pour concevoir et animer son texte à l’aide de toute une équipe. Et pourtant quel message puissant en quelques minutes!

Etude sur la prise de parole

En prenant conscience de la force de la parole, je me suis demandé comment apporter une contribution plus forte au monde par ce biais.

Dans notre quotidien au travail, nous ne faisons pas forcément de présentation orale. Mais comment pouvons-nous prendre la parole d’une manière qui plaise à Dieu ? Quelle valeur puis-je apporter par ce biais au travail? Toute cette réflexion m’a amenée à étudier le sujet de la prise de parole dans la Bible, à travers l’exemple des Proverbes et du livre de Jacques.

Je ne sais pas pour vous, mais avant de faire cette étude, j’avais beaucoup plus en tête les avertissements de la Bible sur “la langue” que les aspects positifs et encourageants sur le sujet.

Le passage de référence cité est souvent Jacques 3, où sont évoqués tous les dangers qu’elle représente, la difficulté à la dompter. Pourtant, au milieu de ces avertissements forts du type “Elle (la langue) est pleine d’un venin mortel” ou “elle souille tout le corps et embrase tout le cours de l’existence, embrasée qu’elle est par la géhenne“, il y a également des pépites d’inspiration dans ce chapitre.

Par exemple, un rêve à embrasser en verset 2 : “Nous trébuchons tous de plusieurs manières. Si quelqu’un ne trébuche pas en paroles, c’est un homme parfait, capable de tenir tout son corps en bride“. C’est bien sûr un idéal, et nous aurons tous les jours besoin de prier pour cela, mais pourquoi ne pas se fixer pour objectif de progresser chaque jour dans la maîtrise de notre parole et donc de notre être tout entier?

Le secret de la réussite est d’ailleurs livré plus bas lorsque Jacques nous dit que par la même langue nous bénissons Dieu et nous maudissons les hommes faits à son image. Il nous parle de la source, c’est-à-dire de notre cœur : “La source fait-elle jaillir par le même orifice, l’eau douce et l’eau amère”? (Jacques 3:11).

Jacques est totalement en ligne avec les paroles de Jésus : “C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle” (Luc 6:45). En travaillant sur notre cœur, nous travaillerons sur la qualité de ce qui sort de notre bouche. Tout comme les conférenciers de Ted shows travaillent énormément pour nous fournir quelques minutes de concentré de valeur, nous devons, en tant que chrétiens, travailler énormément sur notre cœur afin de fournir des paroles de valeur aux autres.

Ce n’est pas un hasard si Jacques enchaîne immédiatement son passage sur “la langue” avec un passage sur la sagesse d’en haut. Si vous reliez les attributs de la sagesse avec ses propos sur la parole, c’est magnifiquement inspirant :

La sagesse d’en haut est d’abord pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, sans partialité, sans hypocrisie“. (Jacques 3:17).

Nous avons désespérément de telles qualités qui s’expriment en paroles sur nos lieux de travail!

Une bouche qui produit de la sagesse

En Proverbes 10:32, il est dit que “La bouche du juste produit la sagesse“.

Quand on fait le lien avec les qualités de la sagesse évoquées plus haut en Jacques 3:17, nous avons de quoi pratiquer!

Ce qui sort de notre bouche au travail est-il pur, pacifique, modéré, conciliant, plein de miséricorde et de bons fruits, sans partialité, sans hypocrisie?

C’est un défi pour chacun d’entre nous. J’ai déjà évoqué le sujet de la médisance dans “L’importance de prier pour son travail“.

De même, c’est bien d’avoir des opinions au travail, mais sont-elles tranchées au point d’exclure l’autre? Le besoin d’avoir raison l’emporte-t-il sur toute autre considération? A quel point la modération, la conciliation trouvent-elles leur place dans votre manière de défendre votre point de vue, en réunion par exemple?

Comme Jacques le dit, nous trébuchons chacun à notre manière. Réfléchissons à la manière dont notre langue nous fait trébucher au travail!

Une bouche qui conduit et inspire

En Proverbes 10:21, on lit “Les lèvres du juste conduisent beaucoup d’hommes”.

Je pense que nous sous-estimons la puissance de nos paroles, lorsqu’elles sont justes, lorsqu’elles sont intègres. Nous pouvons vraiment faire une différence si nous utilisons notre bouche pour le bien.

Le cerveau a du mal avec la négation. Par exemple, c’est beaucoup plus facile d’avoir pour objectif d'”encourager mon collègue” que de “ne pas médire de mon collègue”.

Les compliments et les encouragements sont rares entre collègues. La sagesse d’en bas, avec son lot de rivalités et jalousies, est beaucoup plus courante (voir Jacques 3: 14-16). Si vous voulez progresser dans un usage positif de la parole, entraînez-vous à remarquer ce que vos collègues font de bien et à le leur dire. Vous verrez à quel point cela fera une différence pour vous et pour eux.

Si vous encadrez quelqu’un, réfléchissez aux paroles qui peuvent l’encourager, le motiver, et l’aider à aller plus loin. Si vous dirigez une réunion, comment pouvez-vous créer un esprit positif et collaboratif par vos paroles et vos feedbacks?

En travaillant sur votre bouche pour inspirer, pour conduire les autres, vous pouvez littéralement changer l’ambiance de travail autour de vous.

Une bouche qui défend les autres

En Proverbes 31:8-9, on lit :

“Ouvre ta bouche pour le muet, pour la cause de tous les délaissés. Ouvre ta bouche, juge avec justice et défends la cause du malheureux et du pauvre.”

Dans notre vie professionnelle, il y a toujours des occasions d’ouvrir sa bouche face à une situation d’injustice avérée ou potentielle.

Je me souviens d’une situation en particulier, où j’encadrais une femme qui allait prendre sa retraite. Elle avait été en longue maladie. Elle avait passé de très nombreuses années dans l’entreprise, mais la Direction comme moi n’avions rejoint l’entreprise que depuis quelques années, suite à un rachat.

Je ne me souviens pas exactement des détails juridiques, mais disons qu’en fonction des conventions collectives applicables, il y avait la possibilité de lui offrir une indemnité de départ minimale ou totale.

La Direction était fortement tentée de ne faire que le minimum. Mais j’ai pensé à cette femme qui avait passé plus de 20 ans dans cette société, qui avait de plus lutté contre la maladie. J’ai donc ouvert la bouche et défendu son cas avec toute la conviction dont j’étais capable. J’ai obtenu gain de cause, et j’ai organisé son pot de départ avec joie! Elle n’a pas su ce qui s’était passé, mais elle a exprimé toute sa reconnaissance pour le pot et pour les sommes reçues, et cela a été ma récompense!

Conclusion

Ce ne sont ici que quelques exemples, où la parole peut jouer un rôle positif, dans un monde où nous sommes appelés à être le sel et la lumière!

Rappelons-nous que Dieu ne nous a pas donné un esprit de timidité mais de force, d’amour et de sagesse (2 Timothée 1:7).

Alors prenons courage, travaillons sur notre cœur chaque jour pour avoir une source douce et non amère, et osons ouvrir la bouche!

C’est à vous…

N’hésitez pas à me faire part de vos réflexions et commentaires.

Comme toujours, vous pouvez aussi échanger sur le groupe privé de Facebook.

Belle fin de semaine à vous!

4 réflexions sur “Prendre la parole au travail

  1. Amen. Merci Armelle pour toutes ces bonnes paroles. 😊
    C’est clairement ce que Dieu veut. Car Il a mis devant nous la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Mais nous choisissons la Vie. Nous voulons bénir plutôt que maudire, bénir nos collègues, nos N-1 ou nos supérieurs.. Et cela fera la différence. Tôt ou tard. Dieu déverse son amour dans nos cœurs. Pour sa Gloire.

    Charlotte

  2. Merci pour cet article très inspirant Armelle !
    Que Dieu continue de parler à travers vous pour notre bien spirituel et pour Sa gloire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *