Un bon petit crème…

Dimanche matin, je ne suis pas allée à l’église au même endroit que d’habitude. Je n’ai pas bien regardé les horaires. Résultat : je me suis retrouvée à être sur place plus d’une heure et quart à l’avance.

La salle était fermée, il pleuvait des cordes, et j’ai eu un instant l’envie de repartir chez moi. Puis, j’ai aperçu un café et je m’y suis installée. Je n’habite plus à Paris mais dans un quartier résidentiel de banlieue. Cela faisait un bon moment que je ne m’étais pas retrouvée vers 10h dans un café. J’ai eu envie d’un bon petit café crème et je me suis installée en lisant ma Bible.

J’étais bercée par les conversations des habitués de tout âge qui fréquentaient le café apparemment souvent. Le garçon de café philosophait et était attentif aux besoins de chacun. Je me suis vraiment sentie bien. J’ai réalisé à quel point de petites choses comme cela peuvent nous donner de la joie.

Quand on voit tout en noir…

Cela m’a rappelé un petit carnet comprenant la liste des choses qui me font du bien. J’avais commencé à la constituer, notamment après avoir lu L’Art des listes, de Dominique Loreau.

Je l’utilise surtout quand je ressens que j’ai un coup de mou, que j’ai besoin de retrouver une bonne perspective. Quand je vois tout en noir. Bref, quand j’ai le moral dans les chaussettes!

Toutes proportions gardées, cela me fait penser à Elie après le défi du Mont Carmel (1 Rois 18). Il avait fait quelque chose d’extraordinaire pour Dieu. Ses convictions semblaient incroyablement fortes. Et on le retrouve quelques versets plus loin totalement épuisé et découragé (1 Rois 19).

Voici comment il se sentait : “Quand à lui, il alla dans le désert, à une journée de marche ; il s’assit sous un genêt et demanda la mort en disant : C’en est trop! Maintenant, Eternel, prends ma vie, car je ne suis pas meilleur que mes pères”. (1 Rois 19:4).

Je pense que cela nous arrive à tous. 24 heures avant, nous nous sentions forts et efficaces, et d’un seul coup, au fond du trou!

J’aime comment Dieu aide Elie à se fortifier. D’abord, tout simplement Il répond à ses besoins physiques : repos, eau, nourriture. Parfois, la chose la plus spirituelle que nous ayons à faire, c’est de se coucher et dormir! Faire une sieste le week-end, se coucher tôt en semaine. Quand nous sommes épuisés, nous perdons toute perspective et nous n’avons plus la force d’affronter les choses! Manger marche très bien pour moi aussi : un bon repas a vraiment un effet immédiat sur mon moral!

Elie avait également besoin d’être réconforté par Dieu. Il avait le sentiment d’être le seul à se démener pour Dieu (1 Rois 19:10). Il y a eu alors plusieurs phénomènes physiques impressionnants. Mais Dieu ne lui parle pas à travers le tremblement de terre, ni à travers le feu. Mais dans “un son doux et subtil“. N’est-ce pas puissant? Nous y reviendrons dans quelques instants.

Finalement, Dieu montre à Elie que la réalité est différente de ce qu’il perçoit : il n’est pas tout seul. Il reste 7 000 hommes en Israël qui eux aussi n’ont pas fléchi les genoux devant Baal (1 Rois 19:18). Notre perception peut parfois être tellement faussée par la fatigue et le découragement…Elie est alors prêt à repartir et à suivre les instructions de Dieu.

Retour au carnet…

Pour moi, les choses qui me font du bien sont comme le “son doux et subtil” auquel il est fait allusion (1 Rois 19:12). Ce sont de petites choses qui me rappellent l’amour de Dieu et m’aident à me relever. Qui m’aident à me reconnecter avec qui je suis. Qui m’aident à regagner en perspective et à repartir…

Voici ce que j’ai noté dans ma liste, et ce n’est pas forcément dans un ordre d’importance!

  • Un bon bain chaud moussant
  • Acheter des fleurs et faire un joli bouquet
  • Faire de l’exercice physique en musique
  • Marcher dans la nature
  • De la relaxation
  • Un bon moment entre copines
  • Faire un gâteau sans contrainte de temps
  • Un moment spécial avec mes filles
  • Une bonne conversation profonde avec mon mari
  • Une petite escapade chez ma maman
  • Prendre mon temps, ôter la contrainte horaire
  • Colorier
  • Acheter un nouveau coussin, une bougie
  • Faire des travaux manuels
  • Une bonne comédie
  • Me réapproprier une pièce de la maison en nettoyant, décorant, rangeant
  • JARDINER!! Observer mon jardin, en faire le tour.
  • Les couleurs, l’harmonie
  • Prendre le thé
  • MANGER!
  • Faire de la soupe
  • Un bon petit roman dans mon lit, dans le train, sur une chaise longue
  • Ecrire au stylo plume
  • Me sentir utile : rendre service, encourager, donner…
  • Prendre mon café sur le banc devant la maison
  • Découper de jolies images
  • De l’humour, rire!
  • Aller au théâtre
  • Prendre un petit crème et lire dans un café (ajout d’aujourd’hui!).

A VOUS!

Et vous, qu’est-ce qui vous fait du bien? Qu’est-ce qui vous aide à retrouver une bonne perspective? Par quel son doux et subtil Dieu vous encourage-t-il?

Cela peut être des choses très très simples! Je suis toujours amusée quand je lis un roman anglais. Chaque fois qu’il y a un défi, une difficulté, un des personnages propose de faire du thé. Evidemment, tout ne se résout pas avec le thé. Mais c’est une manière de se poser et d’examiner le problème sous un autre angle!

Je vous encourage vraiment à avoir un petit carnet où vous notez tout ce qui vous fait du bien. Regardez-le de temps en temps pour y recourir! Y compris quand tout va bien, car ce sont des choses qui vous donnent de l’énergie et vous remplissent!

Belle fin de semaine à vous tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *