Depuis le début de ma vie professionnelle, les listes de choses à faire font partie de mon quotidien. J’ai connu la simple feuille de bloc, l’organiseur papier type filofax (cela ne nous rajeunit pas!), les post-it, et ces dernières années l’agenda Outlook, où je gère et j’organise mes listes de choses à faire.

Au fur et à mesure des années, je perfectionne mes méthodes. Actuellement, j’utilise le même calendrier Outlook et j’attribue des couleurs en fonction des différents compartiments de ma vie : Violet pour le travail, vert pour la famille, céladon pour les amis et la vie sociale, bleu pour les rendez-vous médicaux, jaune pour les loisirs etc. Cela me permet de bien repérer visuellement mon agenda.

J’ai toujours quand même à côté de moi un bloc pour la journée, pour une “to do” détaillée, car je remarque que j’oublie moins les détails s’ils sont notés à côté de moi.

Pour la gestion des priorités, j’utilise, quand je me sens débordée, la fameuse matrice d’Eisenhower, qui sépare en 4 cases l’urgent de l’important: urgent et important, pas urgent mais important, urgent et pas important, pas urgent et pas important.

Plus récemment, j’ai trouvé utile une matrice dont les mérites sont vantés par le “success mentor” Darren Hardy. Il est basé sur 4 cases également. Dans 3 cases, on met nos objectifs principaux pour le mois ou la semaine et les actions qu’on va mener concrètement pour les atteindre, et la dernière case en bas à droite représente le divers, et donc les sujets de distraction potentiels qui risquent de nous empêcher atteindre nos trois objectifs les plus importants. Je mets dans les trois cases des choses personnelles, spirituelles ou professionnelles, car cela me permet de ne pas oublier ce qui compte vraiment et de m’assurer que j’y consacre des ressources.

Pourquoi je vous raconte tout cela? Ce n’est pas seulement pour partager avec vous des méthodes d’efficacité professionnelle. C’est aussi pour vous dire à quel point nous cherchons à maîtriser notre temps et notre vie.

Depuis que je fais partie d’un groupe de web entrepreneurs, je suis sidérée par le nombre de livres de développement personnel qui nous promettent d’augmenter notre productivité et nous “garantissent” le succès au bout du chemin. Ils vendent même des grands posters avec nos objectifs sur 12 semaines. C’est très attirant et galvanisant.

Nous voulons nous donner les moyens d’atteindre nos objectifs et nos rêves. C’est super. Nous voulons aussi être fidèles avec nos obligations et éviter de rater des échéances importantes. C’est responsable.

Tout cela est louable et très utile, mais à deux conditions :

1-Que notre “to do list” soit remise à Dieu.

Nous pouvons consacrer beaucoup de temps à grimper les barreaux d’une échelle, pour nous rendre compte qu’elle était appuyée sur le mauvais mur! On aura beau faire de belles “to do lists”, que nous barrons consciencieusement, si elles ne mènent pas au bon endroit, nous aurons à la fin un profond sentiment de vide.

En Jacques 4:13-15 Dieu nous avertit sur le fait de faire des projets sans l’inclure dans le processus : “A vous maintenant qui dites : Aujourd’hui ou demain nous irons dans telle ville, nous y passerons une année, nous y ferons des affaires et nous réaliserons un gain! Vous qui ne savez pas ce que votre vie sera demain! Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît. Vous devriez dire au contraire : Si le Seigneur le veut, nous vivrons et nous ferons ceci ou cela.”.

Dieu aime que nous fassions des projets, que nous soyons actifs (Voir Ecclésiaste 9:10) mais c’est important de le consulter et d’être ouverts à sa direction. Dieu est tellement désireux de nous guider. J’adore l’Ecriture de Psaumes 32:8 qui dit : “Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre ; je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi.” 
Il y a tellement de tendresse et d’attention dans le cœur de Dieu. Vraiment comme celui d’un père envers son enfant. Il désire de la proximité, de la complicité avec nous. Et il nous connaît mieux que personne. Il connaît nos talents, nos forces, nos faiblesses, ce qui nous fait du bien, ce qui nous fait du mal. Alors le consulter semble tomber sous le sens…

Avez-vous remarqué dans l’Ancien Testament, combien la victoire était au rendez-vous quand les rois consultaient Dieu avant de partir dans la bataille? Et combien la défaite était cuisante quand ils partaient sans l’avoir consulté?

J’aime la promesse de Proverbes 16:3 “Recommande à l’Eternel tes oeuvres, et tes projets se réaliseront”.

Une fois qu’une bonne base est posée avec Dieu, que vous lui avez remis vos projets, là vous pouvez utiliser toutes les techniques d’organisation que vous voulez! Et demander à Dieu la sagesse pour vous aider à arbitrer dans vos matrices!

Il y a quelques semaines, je trouvais que je commençais à avoir beaucoup de directions différentes dans ma vie professionnelle. Je demandais à Dieu de m’aider à trier, et je suis tombée sur cette Ecriture à plusieurs reprises : Ecclésiaste 11:6 “Dès le matin sème ta semence, et le soir ne laisse pas reposer ta main ; car tu ne sais point ce qui réussira, ceci ou cela, ou si l’un et l’autre son également bons”.

Cela m’a vraiment parlé. Je voulais déjà savoir à l’avance ce qui allait marcher et m’y consacrer, mais Dieu m’encourageait à semer et le laisser révéler les choses en son temps. C’était sa réponse à ma question! Et c’était bon d’entendre une instruction claire! Ensuite, seulement, au fur et à mesure de mes efforts, il a émondé et clarifié mes projets.

2-Que vous n’érigiez pas vos to do lists au niveau d’une loi.

La deuxième précaution à prendre avec les “to do lists” est de ne pas en faire une sorte de loi pour vous-même : si j’ai barré tous les éléments de la liste, j’ai réussi ma journée, et je me sens juste. Si ne n’ai pas tout barré, j’ai raté ma journée, et je me sens coupable, pas à la hauteur etc.

J’exagère volontairement. Cela semble simpliste, mais si vous êtes comme moi une perfectionniste, le piège n’est jamais loin. Au lieu de marcher dans la grâce et l’amour de Dieu, nous cherchons à nous créer un petit système où nous pouvons nous évaluer simplement et avoir l’impression de reprendre le contrôle.

Nous n’aimons pas nous sentir vulnérables et dépendants de Dieu. Dépendre de sa grâce. Et pourtant, c’est là où est notre paix, notre vie, notre force.

Je relis Romains et Galates et je découvre comme jamais auparavant l’opposition entre loi et foi, chair et Esprit. La loi pour les Juifs était utile pour les guider, pour les diriger, mais elle avait surtout une fonction : montrer à quel point l’homme est pêcheur et finalement l’amener à Christ, à reconnaître son besoin de lui et à pouvoir bénéficier de sa justice parfaite gratuitement.

Dans un certain sens, toutes nos “to do lists” peuvent nous amener au même constat : elles nous donnent une direction mais elle ne peuvent pas amener la “justice” par elles-mêmes. Au contraire, elles révèlent souvent nos faiblesses de caractère, notre tendance à procrastiner etc.

En Galates 3:21 il est écrit :“S’il avait été donné une loi qui puisse procurer la vie, la justice viendrait réellement de la loi. Mais l’Ecriture a tout enfermé sous le péché, afin que la promesse soit donnée par la foi en Jésus-Christ à tous ceux qui croient.”

Tout cela peut vous paraître bien profond pour juste parler des listes de choses à faire. Mais je veux vraiment vous encourager à réfléchir à comment vous vivez les listes que vous vous donnez dans le contexte de votre relation avec Dieu. A vous rappeler que l’issue de ces listes ne change rien à l’amour parfait et inconditionnel que Dieu vous offre. Jésus a déjà tout gagné pour vous. Votre valeur ne dépend pas de ce que vous barrez ou non.

Personnellement, cela me retire de la pression, cela me donne de la flexibilité, de l’air, un vent de liberté. De l’humilité aussi, car dans l’Évangile, le focus n’est pas sur moi et mes réalisations humaines, mais sur Jésus qui a tout accompli pour que je sois juste et en paix dans ma relation avec Dieu. Indépendamment des “to do lists”. Dieu attend juste une réponse du cœur, une réponse de foi.

Une fois ceci établi, je peux élaborer de magnifiques outils d’organisation pour honorer Dieu, pour bâtir une vie professionnelle et personnelle qui le glorifie! Une vie bâtie sur le roc et non sur le sable!

Des commentaires?

N’hésitez pas à me faire part de vos réactions en commentaire!

Pour info, si vous souhaitez être prévenu(e) lors de la publication de nouveaux articles, vous pouvez vous abonner en bas d’écran!

Il y a également le groupe privé Facebook (lien également tout en bas de l’écran) où les membres peuvent échanger sur tous ces sujets!

Belle semaine à vous tous!

2 réflexions sur “Les avantages et les limites des “to do lists”.

  1. Armelle,
    Merci pour ce sujet très bien présenté qui rappelle l’importance de remettre nos projets et actions entre les mains de Dieu avant de démarrer, il y a effectivement pas mal d’écritures qui vont dans ce sens. Comme toi et beaucoup d’entre nous, je suis fan des to do lists dont je comprends clairement l’utilité et même la nécessité. Mais je dois veiller en effet à ce que la to do list ne devienne pas “une loi” qui dicte le degré de réussite de ma journée! J’aime beaucoup l’image de l’échelle qui est posée sur le mauvais mur: Je peux ressentir la joie d’avoir accompli mes objectifs de la journée sans pour autant avoir accompli la volonté de Dieu, soit à cause de mauvaises priorités, soit parce que je cherche à tirer ma joie des choses accomplies et non de l’Esprit dont elle est le fruit…Dans le premier cas, je n’ai pas été à l’écoute de Dieu (ton premier point), dans le deuxième cas, je suis sous la loi et non sous la grâce et une to do list non accomplie me frustre. Dans les deux cas, l’échelle gravie est posée sur le mauvais mur. J’en ai conclu que dans toute situation, je devais rester à l’écoute de Dieu, EN PARTICULIER quand j’étais en train d’exécuter ma to do list, pour garder cette flexibilité dont tu parles. Merci pour ce super sujet O combien important dans une société comme la nôtre basée sur la performance et le rendement! Je peux très bien avoir accompli la volonté de Dieu avec une to do list vide…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *