Pratiquer l'hospitalité au travail

Hébreux 13 :2
« N’oubliez pas l’hospitalité; car, en l’exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir. »

Avez-vous remarqué que dans notre cadre professionnel, tout est question d’attitude ? En effet, nous pouvons avoir le même type de mission à accomplir chaque jour, et parfois tout nous semble un fardeau, alors que d’autres fois, la journée nous remplit de satisfaction. Si nous ne mettons pas en pratique volontairement un principe structurant pour nous au travail, nous sommes vite assaillis de pensées négatives, d’inquiétudes et de lassitude.

Et si nous transposions des attitudes naturelles de notre vie personnelle à notre environnement professionnel pour y gagner en perspective pour notre journée ? Par exemple, prenons le principe d’hospitalité. En dehors des Ecritures de la Bible citées plus haut, voici deux définitions du Larousse:

  • “Action de recevoir et d’héberger chez soi gracieusement quelqu’un, par charité, libéralité, amitié.”
  • “Générosité, bienveillance, cordialité dans la manière d’accueillir et de traiter ses hôtes.”

Bien sûr, l’hospitalité est censée s’exercer dans le cadre familial et privé. Homme comme femme, nous pensons de suite à tous les préparatifs que nous entreprenons pour bien recevoir nos amis. Mais examinez la deuxième définition. Il n’est plus tant question d’action que d’une attitude de cœur. Alors si nous adoptions cette générosité, cette bienveillance, cette cordialité dans notre travail ? Dans ce sens, nous avons de multiples occasions d’exercer l’hospitalité au bureau.

Comment recevons-nous nos clients ?

C’est le plus naturel : En général, nous déployons beaucoup d’efforts pour que le client se sente accueilli. Il est présenté aux bonnes personnes et installé dans la bonne salle de réunion (réservée à l’avance!). Nous lui servons le café avec la soucoupe qui va bien. Normalement, nous avons fait un effort vestimentaire. Et nous avons préparé le contenu de notre présentation.

Nous pouvons cependant toujours progresser, et là je n’ai abordé que l’aspect BtoB. Pour l’accueil du public des particuliers, nous constatons régulièrement les progrès qui pourraient être effectués dans d’innombrables circonstances! En tant que clients nous-mêmes, nous savons bien ce que veut dire un bon accueil et un mauvais accueil!

Comment recevons-nous nos fournisseurs ?

Les traitons-nous exactement comme nos clients ? Pratiquons-nous pour eux la règle d’or « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes» ? (Matthieu 7 :12).
Je me suis rendue compte que j’arrivais souvent peu préparée à mes réunions avec les fournisseurs, et que je n’avais pas fait le travail de recherche préalable pour rendre la réunion efficace. A partir du moment où nous avons pris la décision de recevoir un fournisseur, faisons-le bien ! Autant qu’il est possible, préparons la réunion, et surtout préparons-nous mentalement quelques minutes avant pour être dans de bonnes dispositions.

Comment recevons-nous nos collègues ?

En mettant en application ces Écritures sur l’hospitalité au travail avec nos collègues, cela peut changer et surtout égayer nos journées. Un matin, il était 08h30, j’étais une des premières à la machine à café à l’entrée. J’ai décidé de mettre dans la peau de quelqu’un qui reçoit. J’ai commencé par donner un petit coup d’éponge là où il y avait des traces de café pour que l’endroit soit plus agréable et à vider le réservoir à capsules. Ensuite dès que quelqu’un pénétrait dans l’entreprise et venait me saluer, je le recevais chaleureusement, comme si quelqu’un arrivait chez moi (autant que le contexte professionnel le permet, mais l’image aide énormément!).

Le défi de l’hospitalité avec les collègues vient surtout pour moi quand je suis plongée dans mes reportings financiers et que quelqu’un vient dans mon bureau. C’est très facile de faire ressentir à la personne qu’elle nous dérange, même involontairement, par notre langage corporel. J’ai un visage très expressif il paraît ! C’est autre chose de lui communiquer que certes, elle nous interrompt, mais que nous allons traiter sa « visite à l’improviste » avec courtoisie. Et même avec chaleur selon la nature de la relation que nous avons avec la personne.

Comment recevons-nous nos responsables hiérarchiques ?

L’idée même d’hospitalité (générosité, bienveillance, cordialité !) peut vous sembler un défi, en fonction des relations que vous entretenez avec ceux qui vous encadrent. Vous vous dites « Il faudrait peut-être qu’ils commencent, déjà, eux, à me traiter autrement ! ». En revanche, pour d’autres, cela va vous sembler aussi abordable qu’envers les autres catégories de personnes déjà examinées car vous les respectez sans difficulté.

Dans tous les cas, le fait d’exercer l’hospitalité peut vous donner l’occasion d’examiner votre cœur, de vous aider à y voir plus clair et de prier le cas échéant pour amorcer un changement d’attitude. Si vous voyez que vous murmurez et grommelez rien qu’à l’idée, c’est le signe qu’il y a des obstacles qui peuvent être profonds. Un bon début est de commencer à prier pour votre chef chaque jour. Choisissez comme thème de prière ce que vous pensez être ses besoins, personnels ou professionnels. Cela adoucira votre cœur et vous aidera à moins vous focaliser sur les « irritants ».

Comment recevons-nous le personnel de service ?  

Jacques 2 nous encourage à ne pas faire de considération de personne. Sur un de mes postes, en 2 ans, j’ai connu au moins 3 ou 4 femmes de ménage différentes. Elles passaient faire les bureaux vers 17 heures. Nous étions encore nombreux à être présents. Elles parlaient peu le français.

J’ai honte de dire que parfois, plongée toujours dans mes chiffres et mes rapports financiers, je la laissais contourner mon siège, où je restais assise, pour passer le chiffon sur mon bureau, tellement j’étais absorbée. Elle était venue, repartie, et j’avais à peine réalisé son passage.

A d’autres occasions, heureusement, je lui faisais un grand sourire, me mettais debout, dégageais mon siège, échangeais quelques mots bien articulés, et parfois même lui prenais le chiffon pour atteindre des endroits qu’elle ne pouvait pas atteindre. Cela changeait tout pour elle, ça changeait tout pour moi. Je la voyais, et elle devenait visible à ses propres yeux.

Bien sûr, vous ne travaillez pas forcément dans une entreprise ou dans ce type de contexte et il conviendra de transposer. Voici quelques réflexions complémentaires pour vous y aider.

Etes-vous généralement plutôt dans la position de quelqu’un qui sert ?

Le faites-vous avec une bonne attitude, sans grommeler ? Faites-vous le minimum pour les autres ? Vous donnez-vous facilement des excuses en vous focalisant sur les défauts de ceux que vous servez? Ou avez-vous l’attitude décrite par Paul dans l’épître aux Colossiens : « Tout ce que vous faites, faites-le de toute votre âme, comme pour le Seigneur, et non pour des hommes, sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage en récompense. Servez Christ le Seigneur. » (Colossiens 3 :23-24).

Etes-vous plutôt dans la position de quelqu’un qui encadre ?

Comment pouvez-vous exercer l’hospitalité envers ceux que Dieu vous a confiés ? Pouvez-vous améliorer leur cadre de vie au travail ? Ont-ils tout ce dont ils ont besoin pour travailler correctement ? Les accueillez-vous chaleureusement dans votre bureau et ailleurs ? Respectez-vous leur espace ? Dieu rappelle que « leur Maître et le vôtre est dans les cieux et que devant lui il n’y a pas de considération de personnes » (Ephésiens 6 :9).

Conclusion

En conclusion, une notion extraite du cadre personnel comme l’hospitalité et appliquée au monde professionnel, peut nous appeler à réfléchir à nos attitudes au travail et à adopter un tout autre comportement. C’est l’occasion de changer et de voir Dieu agir comme jamais au travail ! L’occasion d’avoir des journées passionnantes alors que nous persévérons à vivre notre foi dans le cadre défiant du monde du travail.  

A votre tour :

En quoi cette notion d’hospitalité vous inspire dans votre cadre professionnel? Avez-vous des exemples de situations d’hospitalité qui vous ont inspiré(e)? A très vite!

Si vous souhaitez être prévenu(e) lors de la publication de nouveaux articles, abonnez-vous en bas d’écran!


1 Pierre 4 :9 « Exercez l’hospitalité les uns envers les autres, sans murmurer. »

2 réflexions sur “Pratiquer l’hospitalité au travail

  1. Excellent article, je pense souvent à faire une différence dans le service, mais tu mets les bons mots et les bons passages, je n’avais jamais pensé à l’hospitalité . Cela m’inspire à aller plus loin, j’ai pensé récemment par exemple à préparer un repas de midi pour mes collègues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *